Plus de 60 personnes s’étaient déplacées malgré le beau temps pour écouter Jean-François Le Mouël, ethnologue, chercheur au CNRS et par ailleurs, enfant du marais.

Si Jules César s’est enlisé dans les marécages qui entouraient Avaricum, c’est au Moyen-Age que ceux-ci ont été canalisés et cultivés.

Passionné par son lieu de vie, le conférencier a relaté la genèse des marais, leur lente dégradation et puis, leur renaissance. Cartes postales anciennes et superbes photos ont illustré le propos montrant coulants, plates, faune et flore aux différentes saisons.

/pre>

Fichier vidéo intégré