Avec le maire de Montigny, Joël Drault, comme guide, les amis purent visiter ce village niché au creux du vallon et entouré d’un formidable panorama. Il nous parla de sa commune connue depuis le XII ième siècle traversée par la voie romaine Bourges Saint Thibault, commune vinicole d’où viendrait le nom de Montigny –mont de feu- se rapportant aux couleurs rouges de la vigne en automne.

Montigny le 11 juin 2016 Montigny le 11 juin 2016 Montigny le 11 juin 2016 Montigny le 11 juin 2016

Montigny le 11 juin 2016 Ah, nous étions dans les vignes et il a bien fallu dépatter les chaussures avant de poursuivre. Mesdemoiselles Brion nous ont fait découvrir l’église romane de Montigny inscrite à l’inventaire des monuments historiques et ses éléments intéressants, son baptistère en forme d’œuf, ses culs de lampes, les emplacements des anciens tombeaux des familles Bouthiller et Pivet et un petit fragment d’une ancienne fresque.
Mr le maire nous signale les travaux d’entretien entrepris récemment pour protéger ces trésors.

Boiteau le 11 juin 2016 Nous repartons ensuite vers la seigneurie de Boiteau pour une mini conférence donnée par Paul Hurley, sur les propriétaires successifs de cette seigneurie et l’organisation féodale des différents territoires voisins.

Après un passage devant ce qui reste du vieux château de Montigny, nous faisons ensuite une petite halte au château de la Charnaye où nous apprenons qu’une des occupantes fut une petite fille de Victor Hugo.
Merci au propriétaire, M Philippe Chenu, de nous avoir permis de pénétrer en son domaine.

La Charnaye le 11 juin 2016 La Charnaye le 11 juin 2016

Nous prenons ensuite la route pour Pesselières pour le parc de son château.

Pesselières le 11 juin 2016 Pesselières le 11 juin 2016 Pesselières le 11 juin 2016

Pesselières le 11 juin 2016 Pesselières le 11 juin 2016 Pesselières le 11 juin 2016

Pesselières le 11 juin 2016 Pesselières le 11 juin 2016 Pesselières le 11 juin 2016

Et là, surprise, la pluie se calme et nous pouvons admirer les belles perspectives, les arbres tricentenaires, les buis taillés, les petites sources, le jardin enclos pour légumes, arbres fruitiers et simples. Enfin, nous essayons de nous perdre dans le labyrinthe de charmille.
Merci au propriétaire qui nous a fait visiter son domaine bordé d’iris.

Déjà 19h 30, l’heure de retourner à Montigny où nous attend un agréable repas au restaurant « Le tire-bouchon ». Merci à tous, guides et amis pour nous avoir accompagné au long de cette sortie malgré les intempéries et à bientôt