Après l’accueil Place des Tilleuls aux Aix, Mme Claudine Ferrand a guidé le groupe tout d’abord vers le donjon, vestige de l’ancien château des Seuly puis vers l’église et son chevet roman richement décoré dominés par un clocher à base carrée couvert de bardeaux.
L’intérieur contient des éléments anciens comme la pierre du Vœu de Ville, la statue de Notre-Dame du Donjon, une belle Piéta ou encore une vierge moderne en cuivre qui protège la cité.

Le groupe devant l'église des Aix L'imposante architecture de l'église


Comme cette collégiale n’est le siège de la paroisse que depuis 1678, les participants sont ensuite allés découvrir l’église primitive de Valentigny dans l’enceinte du cimetière.
Tout près de là, aux Fontaines, résurgences du Colin, ont été évoqués le Fossé du Grand Géant, l’aqueduc et l’alimentation en eau d’Avaricum à l’époque gallo-romaine.

A Morogues, c’est M.Jacques Coquillay qui a assuré la visite de l’église Saint-Symphorien à l’architecture si typique. Cet édifice recèle de nombreux éléments provenant de la Sainte-Chapelle de Bourges. En parcourant les rues du bourg, fenêtres à meneaux, encorbellements, maisons de vigneron révèlent la richesse passée du village.

Le groupe devant l'église de Morogues Le ban d'œuvre de la Sainte Chapelle de Bourges Une façade restaurée à Morogues


En pays de vignoble, point n’est de balade sans dégustation, ce qui a été fait à la Cave Belleville avant l’excellent dîner partagé à l’Auberge des Pellets.