Devant une soixantaine de personnes captivées, il a déroulé le fil qui, d’Epineuil le Fleuriel à Paris, a conduit à l’écriture du roman qui occupe aujourd’hui le 9ème rang des 100 meilleurs romans du 20ème siècle.
Gérard Billault présente le conférencier]

Le Grand Meaulnes est né dans le grenier de l’école d’Epineuil où étaient entreposés tous les livres de prix.
C’est là que le jeune Henri-Alban Fournier a décidé qu’il serait écrivain. L’écriture occupe déjà l’adolescent mais c’est le Paris du début du siècle et l’effervescence littéraire et artistique de la Belle Epoque qui vont consolider sa vocation.

Gérard Fouledeau évoqua avec moult détails très pittoresques la vie sentimentale d’Alain-Fournier qui inspira directement les personnages féminins du Grand Meaulnes.
Le roman paru en 1913. Déjà un second roman était en préparation.
Alain Fournier est mort le 22 septembre 1914 à l’âge de 28 ans

Une courte projection du film d’Albicoco concluait la conférence.
L'assistance assidue